Les 50 MOOCs qui comptent.

Plus faciles d’accès que les formations classiques et bien adaptés à l’enseignement professionnel,  les cours en ligne ouverts à tous répondent de façon croissante aux besoins des individus. Et des entreprises.

La révolution est née en 2008 au fond d’une salle de classe du Manitoba, une province dans l’Ouest du Canada. Imaginez la scène. Deux enseignants, Stephen Downes, grand escogriffe aux cheveux longs et membre du Conseil national de recherches canadien, et George Siemens, beau brun distingué et professeur à l’université Athabasca, ont une idée. Ils proposent à leurs 25 élèves une expérience dans le cadre d’un cours au nom un peu obscur : CCKO8, Connectivism and connective knowledge. Leur proposition? Basculer leur cours sur Internet, puis observer.